Soul.City

Feel the city


  

Auteur : jolifisheurope

On a rencontré Garou à propos de son nouvel album Soul City

Comme vous le faites surement pour votre entreprise, nous avons une veille sur le mot clé “Soul City”, notamment avec Google Alert. Quelle n’a pas été notre surprise quand on a découvert que le nom du prochain album du chanteur québécois Garou allait porter un nom qui accompagne notre quotidien depuis plus de 5 ans maintenant ! Ce nouvel album, en hommage à la musique de la période Motown sort ce mois au Canada et dans quelques semaines en France.
 
Depuis cette annonce, vous imaginez bien que nous avons tout fait pour entrer en contact avec l’équipe du chanteur. On allait pas manquer l’occasion, vu le nombre de points communs que nous avons avec lui ! Comme nous l’avons déjà raconté, nous avons déjà eu l’occasion de tester la création de parcours en lien avec des artistes, allant jusqu’à intégrer avec l’accord de l’artiste des morceaux à écouter à chaque étape du parcours qu’il avait envie de partager avec son public, ses lieux d’inspiration, ses endroits préférés… On l’avait fait avec Misstress Barbara à Barcelone et avec le pianiste Sylvain Gourlay à Paris. D’autres artistes sont en cours de partenariat, mais Garou, ce serait une vraie belle aventure, notre application ayant démarré à Montréal.
 
Lors d’un meeting au MTLab, alors que j’expliquais qu’une startup comme la nôtre faisait son possible pour identifier un maximum d’opportunités pour amplifier sa visibilité, j’ai eu l’occasion de lancer une bouteille à la mer à l’auditoire :
« Au fait, si vous connaissez quelqu’un qui connait quelqu’un qui connait Garou, ça me ferait vraiment plaisir de le rencontrer, parce que c’est pas tous les jours qu’un artiste avec lequel on rêve de collaborer appelle son album du même nom que votre application ! »
Le hasard voudra que dans la salle il y a effectivement Louise, qui a été invité pour la semaine suivante à la fameuse émission sur Radio Canada : “en direct de l’Univers » avec France Beaudouin qui ne reçoit qu’autre que … Garou. Une émission en direct avec plein de surprises pour le chanteur ! « Je vais voir si je réussi à t’avoir une place pour assister à l’émission ! » me dit Louise. Quand les planètes s’alignent, c’est vraiment excitant, et quand on a eu la confirmation de pouvoir assister à l’émission, on a été plus que ravi !
 
Le principe de l’émission « en direct de l’Univers » est de recevoir une personnalité et de lui faire une série de surprises autour de ces goûts musicaux. C’était vraiment une belle expérience d’assister à ce show durant lequel ont défilés des artistes comme Tina Arena, Anthony Kavanagh ou le monumental Harry Connick Junior
 

France Beaudoin En direct de l’univers soirée Garou Soul City

 

Soul City a l’emission en direct de l’univers

Malgré la qualité du show, j’aurais été déçu de ne pas réussir à mettre entre les mains de la vedette de la soirée notre sticker Soul.City et lui toucher un mot sur notre excitation à faire un projet ensemble. Les membres de l’équipe de l’émission ont été vraiment sympas et quand je leur ai montré pourquoi je tenais tant à faire un clin d’oeil avec Garou, ils m’ont gentillement invité à le rejoindre à son « party » en arrière des studios d’enregistrement. Me voilà entouré des musiciens de la soirée et de la famille de Garou, un peu fébrile et hésitant sur la manière de l’aborder. Et c’est en fait lui, qui en passant à côté de moi m’a tendu la perche avec un grand sourire: « Hey salut, comment ça va ? » La gentillesse québécoise dans toute sa splendeur ! « Ca va super bien ! D’ailleurs je voulais te faire un petit clin d’oeil parce que j’ai découvert que tu avais trouvé un super nom pour ton nouvel album, le même nom que notre application de découverte de l’âme des villes en fonction de ton feeling ! » « Oh wow, c’est vrai ? ». Un bel échange rapide, une photo et le contact avec son manager pour se reparler plus tard… j’en demandais pas davantage ! 
 

Garou Soul City en direct de l’univers sur radio canada avec Michael Bechler

 
Bref, je ne sais pas ce que ça donnera, mais toujours est-il, qu’une fois de plus, je serais tenter de reprendre la formule: « qui ne tente rien n’a rien… » et si vous avez des idées ou des contacts d’artistes pour lesquels vous aimeriez découvrir leur « parcours », n’hésitez pas à nous faire un coucou ! En attendant, allez écouter l’album de Garou, si vous êtes fan de la musique Motown, The Temptations, The Supremes, Marvin Gaye, Stevie Wonder, c’est incontestablement un album à posséder dans votre discothèque !
 
Michael

Partie 1 : Se remettre en question ou disparaître

Ca fait maintenant 4 ans que nous avons lancé l’aventure Soul.City, en partant d’une idée, comme souvent, autour d’un verre. Stephane et moi nous connaissons depuis près de 10 ans maintenant et nous avions souvent travaillé ensemble. Souvent, quand j’allais au Québec et qu’on faisait la route de Montréal vers la Gaspésie on se mettait à refaire le monde. Faut dire qu’on a le temps durant les près de 10 heures que ça nous prends (quand tout va bien). Un jour, alors qu’il travaille sur un projet touristique régional il m’évoque une idée de parcours créés par les gens du coin, le pêcheur, le vieux du village, etc… J’aime bien cette idée, et comme j’ai pas mal bossé dans le domaine du tourisme, l’idée fait son chemin.

Le vrai déclic aura lieu quelques mois plus tard, à Strasbourg. Stephane vient d’atterrir et me dit: « Ecoute, il est 16:00, je suis complètement jet-lag, dans 3 heures je voudrais me coucher, mais avant j’ai bien envie de manger un morceau et que tu me fasse découvrir ta ville.”

Ni une ni deux, je l’emmène se balader dans le centre de Strasbourg, on prends un verre ici, on mange un bout là, et je lui réserve la surprise du chef, avec l’inévitable Cathédrale de Strasbourg. Mais, alors que tous les touristes sont déposés en face, place Gutenberg, je décide de le faire passer par la petite ruelle des Maroquins à la tombée de la nuit. Par là, l’effet est saisissant, tu ne la vois qu’au tout dernier moment, en sortant de la ruelle et tu te la prends en pleine face. Wow ! Effet garanti !

« C’est ça qu’il faut qu’on fasse ! Des parcours qui créent des émotions, mieux, qui les amplifient ! »

Depuis, plein de choses se sont passés, nous étions 3, et nous sommes redevenus 2. Nous avons testé plein de choses, adapté notre discours à plein de situations, pitché, pivoté, adapté, transformé, amélioré, bref, une vie de startup. Mais une startup tranquille, parce que dès le départ nous savions que ça allait mettre du temps. Nous avons d’ailleurs élaboré la stratégie sur le long terme, nous donnant les moyens de faire tourner la boite à peu de frais. Nous avons créé une 1ère version qui a posée les bases, fait la démonstration des premières hypothèses. La deuxième version a été rendue possible par une « petite » levée de fonds de 150.000 $, suffisante pour le développement, mais pas assez pour un plan marketing ambitieux. Là encore, cette nouvelle version allait plus loin, améliorant considérablement l’expérience de déambulation, et ajoutant des statistiques précieuses pour mieux comprendre nos utilisateurs et leur offrir les contenus les plus en phase avec leurs désirs.

Mais nous sommes encore à ce moment-là sur un modèle lourd, difficile à rendre « scalable ».

Pour qu’un parcours soit pertinent il faut réunir 3 éléments : un contenu de « référence » écris de préférence par quelqu’un reconnu dans le domaine, un « diffuseur » capable de toucher la cible intéressée par ce contenu, et un sponsor, désireux d’associer sa marque à ce contenu, pour toucher la cible identifiée.

Pour vous donner un exemple, imaginez le parcours « Rock à Paris », validé par Philippe Manoeuvre, diffusé par « Rock&Folk » et sponsorisé par « Ray-Ban » ou « Dock Martins ». Le contenu est forcément génial pour les amateurs de Rock, mais réunir tous ces facteurs est un travail considérable. Nous l’avons fait et réussi à plusieurs reprises, ce qui donne à notre application ses contenus si riches. Des auteurs comme Marie-Joelle Parent, des designers comme Jean-Claude Poitras, des artistes comme Misstress Barbara ou Sylvain Gourlay, des blogueurs comme Emanouela ou Vivien, des guides comme Guillaume Le Roux, des organisateurs d’événements comme Smmmile festival ou FARSe, des institutions comme la Ville de Montréal ou la Ville de Strasbourg, des fondations comme la Fondation Jean Lapointe ou La Fondation Contre le Cancer du Sein du Québec… bref, ce sont aujourd’hui plus de 300 parcours originaux, déployés dans plus de 10 villes dans le monde, qui nous rendent vraiment fiers.

On a même créé un parcours pour faire un clin d’oeil à Elon Musk

Mais voilà, force est de constater que notre modèle est trop lourd, trop artisanal, pas assez duplicable à l’infini. Au printemps, nous étions arrivé à la conclusion qu’il nous fallait revoir notre modèle au risque de nous épuiser ou de nous lasser. Ca n’a pas été sans douleurs et sans grosse remise en question, mais n’est-ce pas là le propre de n’importe quel projet ambitieux ? Alors oui, il est parfois nécessaire de ravaler son égo, de remettre en questions des certitudes acquises, de se faire bousculer par nos pairs, nos partenaires, nous-mêmes… Il nous a fallu l’été pour poser de nouvelles bases de réflexions, émettre de nouvelles hypothèses et voir si nous n’étions pas passé à côté de l’essentiel.

Deux pistes, évoquées mais jamais vraiment creusées, sont apparues, et l’une d’elle s’est avérée extrêmement puissante. Si puissante que l’un des plus grand média Canadien, rassemblant des dizaines de chaînes TV, radios, et médias numériques, a immédiatement identifié un nouveau terrain d’expérimentation. C’est un jury de 20 personnes qui a adoubé notre idée et plusieurs pôles qui ont manifestés leur “fort intérêt” pour expérimenter notre trouvaille. Mais à côté de quoi étions-nous passé depuis si longtemps ? C’était pourtant écrit dans un de nos tous premiers PowerPoint, c’était là, sous nos yeux, et on s’était écartés de l’évidence.

… to be continued…

Si vous voulez être tenu informés des prochaines étapes, participer, nous rencontrer, échanger ou nous aider à améliorer notre plateforme, n’hésitez pas à nous contacter, nous avons besoin de vous tous !

Michaël Bechler – Vice-Président et Co-Founder de Soul.City inc.

La Boutique 5e Avenue célèbre son 30e anniversaire avec un parcours “Chic urbain”!

L’automne est arrivé à Montréal, avec ses feuilles couleur de feu et un temps plutôt frisquet.  Qu’à cela ne tienne, les montréalais et montréalaises en profitent pour se revêtir de leurs plus beaux atours pendant cette saison sociale animée de bals, vernissages, expositions et autres galas.

 

La sublime rue Laurier n’est pas en reste, s’étant refait une beauté cet été. Telle une chrysalide émergeant de son cocon après plusieurs mois de construction, elle déploie depuis quelques jours toute sa splendeur avec de larges trottoirs façon Champs Élysées.  Les commerçants plus que patients éclosent à leur tour.

 

Heureux hasard, la Boutique 5e Avenue célèbre cette année son 30e anniversaire.  Nous avons eu la chance de rencontrer sa charmante propriétaire, Danielle Gélinas.  Trente ans dans l’industrie du détail, c’est un exploit en soi.  C’est l’œil de lynx de Danielle, son flair pour les collections internationales qui a assuré le succès de cette enseigne de la rue Laurier, depuis maintenant trois décennies.  Les collections telles que Saint James, Marc Cain ou Luisa Cerano sont offertes dans ce bijou de boutique conçue par Christian Bélanger Design, récipiendaire du Grands Prix du Design en 2013 pour un espace commercial.

 

Pour célébrer le trentième anniversaire de sa boutique, Danielle innove à nouveau en offrant de redécouvrir le quartier d’Outremont avec un parcours “Chic urbain”.  Elle y partage les coups de cœur de ce quartier qu’elle chérit.  Boutiques, restaurants, cafés et église se succèdent dans cette balade urbaine et résolument chic.

 

Rendez-vous sur Soul.City pour souhaiter un très joyeux anniversaire à la Boutique 5e Avenue!

Boutique 5e Avenue:

371 avenue Laurier O.

Montréal, H2V 2K3

514-270-2022

https://www.5av.ca/

Suivez la Boutique 5e Avenue sur Instagram: @boutique5av

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén